actualité

Retrouvez nous lors du 8ème Salon de l’Habitat et de la Décoration du Val de l’Eyre qui se déroulera du 1er au 3 octobre 2021 au Barp. Entrée gratuite. Retrouvez toutes les informations sur le Facebook du Salon.

Venez nous rencontrer et découvrir nos créations. Venez échanger autour de la technologie de l’impression 3D et de ses possibilités.

presse

article du sud ouest sur 3DP-S

Il crée une pièce de respirateur en 3D pour les hôpitaux

Frédéric Bonnin n’est pas seulement technicien de maintenance au journal Sud-Ouest. C’est aussi un passioné de nouvelles technologies, en particulier celle de l’impression 3D dont il est devenu un spécialiste.

En raison de la pandémie, et des besoins croissants des hôpitaux en matéliel, il s’est lancé avec sa petite société 3D Print Services, et deux autres entreprises, sur un projet de conception de visière de protection pour les personnels soignants.

Mais ce projet l’a amené à entrer en contact avec une équipe du centre hospitalier d’Arcachon composée des docteurs Charles-Bernard Ah-Koon, Jérémy Allary, Catherine Laville, et de Christophe Pignoux. Ces soignants réfléchissaient à l’intérêt d’une pièce pour respirateur qui permette de fonctionner en vase clos sans risquer de contaminer les personnes autour du patient. Frédéric Bonnin a alors eu l’idée de leur proposer un prototype.

Cette pièce conçue par Frédéric Bonnin assurerait plus de sécurité aux soignants qui usent de respirateurs (ici à la clinique de Bordeaux-Nord) et à l’entourage des patients. (image)

Un projet régional

Il s’est mis au travail bénévolement, a dessiné et conçu l’objet de quelques centimètres dans lequel on peut passer et enlever les tuyaux sans s’exposer au virus. Puis il l’a imprimé en 3D. Jeudi, le prototype a été testé par une pneumologue du Centre hospitalier universitaire de Bordeaux (CHU), le docteur Stéphanie Bui. Les premiers essais ont été effectués avec un certain succès. Hier l’objet devait encore passer le test de l’autoclave ( un appareil de stérilisation ). Si son fonctionnement est définitivement validé, la prochaine étape sera celle de la fabrication. Nicolas Perry, des Arts et Métiers, doit coordonner la fabrication de certaines pièces avec la société Lynxter de Bayonne. Un projet régional en somme qui pourrait permettre, s’il va au bout, d’équiper tous les hôpitaux de la régon Nouvelle-Aquitaine.

Bruno Béziat

article du sud ouest sur 3DP-S

Il crée une pièce de respirateur en 3D pour les hôpitaux

Frédéric Bonnin n’est pas seulement technicien de maintenance au journal Sud-Ouest. C’est aussi un passioné de nouvelles technologies, en particulier celle de l’impression 3D dont il est devenu un spécialiste.

En raison de la pandémie, et des besoins croissants des hôpitaux en matéliel, il s’est lancé avec sa petite société 3D Print Services, et deux autres entreprises, sur un projet de conception de visière de protection pour les personnels soignants.

Mais ce projet l’a amené à entrer en contact avec une équipe du centre hospitalier d’Arcachon composée des docteurs Charles-Bernard Ah-Koon, Jérémy Allary, Catherine Laville, et de Christophe Pignoux. Ces soignants réfléchissaient à l’intérêt d’une pièce pour respirateur qui permette de fonctionner en vase clos sans risquer de contaminer les personnes autour du patient. Frédéric Bonnin a alors eu l’idée de leur proposer un prototype.

Cette pièce conçue par Frédéric Bonnin assurerait plus de sécurité aux soignants qui usent de respirateurs (ici à la clinique de Bordeaux-Nord) et à l’entourage des patients. (image)

Un projet régional

Il s’est mis au travail bénévolement, a dessiné et conçu l’objet de quelques centimètres dans lequel on peut passer et enlever les tuyaux sans s’exposer au virus. Puis il l’a imprimé en 3D. Jeudi, le prototype a été testé par une pneumologue du Centre hospitalier universitaire de Bordeaux (CHU), le docteur Stéphanie Bui. Les premiers essais ont été effectués avec un certain succès. Hier l’objet devait encore passer le test de l’autoclave ( un appareil de stérilisation ). Si son fonctionnement est définitivement validé, la prochaine étape sera celle de la fabrication. Nicolas Perry, des Arts et Métiers, doit coordonner la fabrication de certaines pièces avec la société Lynxter de Bayonne. Un projet régional en somme qui pourrait permettre, s’il va au bout, d’équiper tous les hôpitaux de la régon Nouvelle-Aquitaine.

Bruno Béziat